Coco : un bel hommage au folklore mexicain ♥︎

disney_Pixar_ThanksGiving-COCO

J’ai profité de mon samedi libre pour sortir en famille au ciné… Et pour vous concocter une petite critique de ce que j’ai regardé ! Bonne lecture ♥︎

RESUME

> Bande annonce <

Miguel ne rêve que d’une chose : être musicien. Malheureusement sa famille déteste la musique et elle est formellement interdite. Miguel est donc obligé de s’exercer en cachette en prenant pour modèle Ernesto de la Cruz, un grand chanteur et guitariste. Durant el Dia de Los Muertos, par un étrange concours de circonstances, le jeune Miguel se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Il rencontre ses ancêtres notamment et a pour projet de rencontrer son idole qui pourra lui permettre de rentrer chez lui. Mais l’heure tourne et il ne doit pas oublier qu’au lever du jour il doit être de retour sans quoi il restera coincé là-bas pour l’éternité…

 

CRITIQUE

Je dois vous confier que j’adore regarder des dessins animés, j’ai toujours l’impression de retourner en enfance… Le titre de ce dessin animé à première vue ne m’interpellait pas vraiment, un simple « Coco » qui me faisait penser au film « Coco le perroquet qui en savait trop » sorti en 1998 *rires*. Je pensais vraiment que ça allait être un dessin animé trop enfantin pour moi… Détrompez-vous il est parfait qu’importe l’âge auquel vous le regardez !

Sur la forme, j’ai été charmé par les graphismes. Ils sont splendides ! C’est un monde coloré, joyeux tout en ayant de subtiles références à la mort qui s’insèrent dans le décor. Il y a ainsi des têtes de morts qui sont subtilement dessinées à plusieurs endroits et j’ai pris beaucoup de plaisir à essayer de les repérer !

D’ailleurs j‘ai trouvé original le traitement de l’au-delà dans un film d’animation. Il y a de vrais recherches sur El Dia de los muertos qui donnent une vraie crédibilité au récit. J’ai particulièrement apprécié le fait d’être immergée dans le folklore mexicain et je trouve ça génial qu’ils aient conservé l’accent espagnol et certaines expressions typiques. Loin de gêner la compréhension, elles permettent de mieux saisir ce monde.

En effet, c’est un monde nouveau qui nous est exposé et il est loin d’être celui imaginé ! Il est très coloré et obéit à des règles propres, par exemple on se déplace par des bus volants et il y a un passage exceptionnellement ouvert le jour de El Dia de Los Muertos pour rejoindre les vivants.

L’aventure qui nous est livrée est véritablement un voyage initiatique. Cela permet à la fois à Miguel de se rendre compte de l’importance de la famille mais également pour sa famille se rendre compte du potentiel qu’il a et qu’on ne peut priver une personne de ses rêves à cause d’une vieille rancœur.

Sa famille,  d’ailleurs, parlons-en. Si celle vivante est esquissée, on connaît mieux celle de l’au-delà. Ils ont chacun des caractéristiques propres et ils sont facilement reconnaissables. J’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir l’histoire de cette famille, bien plus profonde qu’il n’y paraît.

Au-delà de la famille de Miguel on rencontre plusieurs autres personnages, le plus important étant certainement Hector qui va essayer d’aider Miguel à contacter Ernesto de la Cruz pour qu’il lui donne sa bénédiction. Hector s’avère doux, un peu décalé et touchant ! En marge de la société, il permettra à notre jeune ami de découvrir les splendeurs du monde des morts tout en lui montrant la face plus sombre, celle de l’oubli qui peut les faire disparaître. J‘ai beaucoup aimé le chien aussi qui accompagne Miguel tout au long de ses aventures et le superbe lynx appartenant à sa Tante.

Une des forces de ce film est l’histoire, et surtout l’émotion qui montre crescendo. Même s’il y a eu quelques longueurs parfois, certainement nécessaires pour planter le décor et les personnes, j’ai trouvé la dernière partie incroyable, mêlant rebondissements, amour, émotion et course après le temps !

Loin de présenter la Mort comme un thème triste, ce film en présente une vision joyeuse et colorée quoique teintée d’émotion parfois. Des thèmes variés sont abordés et qui permettent de donner au film une vraie profondeur : la famille, l’oubli, la détermination, la rancœur, le souvenir…

L’aventure est rythmée par des musiques essentiellement à la guitare et elles sont parfaitement dosées pour nous bercer sans trop peser !

 

Alors vous l’aurez compris, j’ai été charmé par ce dessin animé et je ne peux que vous le recommander  ♥︎

Publicités

17 réflexions sur “Coco : un bel hommage au folklore mexicain ♥︎

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s